Renault Sandouville : un salarié a tenté de se suicider sur la chaîne de montage

Publié le par NPA Auto Critique

Un salarié de l’usine Renault de Sandouville a tenté de mettre fin à ses jours lundi après-midi 3 avril 2007 en se pendant sur la chaîne de montage du département 48.
José, père de quatre enfants, salarié depuis près de vingt ans dans l’usine, a tenté de mettre fin à ses jours en se pendant dans l’atelier de montage, sous les yeux de ses collègues. Aussitôt ses collègues sont intervenus, le décrochent et le sauvent. Il portait  une pancarte accusant ses chefs d’unité et d’atelier, information rapportée par les témoins  et reprise dans la presse.
La CGT explique dans la presse :  «  Ce drame n’est que la suite logique de ce que la direction a mis en place. Mais c’est silence, on bosse ! La chaîne de production n’a même pas été arrêtée », s’insurge Nicolas Guermonprez, délégué syndical CGT. « Je connais particulièrement ce salarié. Je peux affirmer qu’il n’a pas de problème personnel. Mais comment aurait-il pu évoquer son malaise professionnel ? Il est entouré d’intérimaires dont le turn-over est en moyenne de 96 jours. »
Une procédure de droit d’alerte pour danger grave imminent (DGI) est déposée par la CGT. Une réunion du CHSCT a décidé de l’ouverture d’une enquête. Comme a son habitude la direction essaye de faire passer cette tentative de suicide comme un problème personnel alors que tous les témoignages et éléments indiquent que cette tentative de suicide est bien liée au travail.

Lire informations presse
Article Ouest France
Article Paris Normandie
Site France 3

 

Publié dans Renault

Commenter cet article

zezette 12/04/2017 11:10

continuez de faire suivre, trop de salaries meurent, ou risquent de mourir à cause de leur travail !!

raoult 07/04/2017 22:38

nous ne sommes pas surpris! car on a déjà vu des cas de personnes harcelées au travail sur le point de se suicider. c'est très bien de divulguer cela dans la presse et les médias.
félicitations.