Après la grève la plus importante en Slovaquie, 14% d'augmentation des salaires chez Volkswagen

Publié le par NPA Auto Critique

La filiale slovaque de Volkswagen vient d'accorder aux travailleurs une augmentation de salaire de 14,1%, échelonnée sur deux ans, dans le cadre d'un accord visant à mettre fin à la première grève importante du  pays depuis 1989.
Cette augmentation suit une hausse de 7,5% gagnée cette année par les travailleurs de l'usine slovaque de Kia, ainsi que des augmentations importantes gagnées par les travailleurs des usines automobiles allemandes en Hongrie. C'est le signe le plus récent d'une tendance à la hausse des salaires en Europe Centrale.
Les travailleurs de l'usine de Bratislava de Volkswagen s'étaient mis en grève à la fin du mois de juin, l'augmentation de salaire proposée de près de 9% échelonnée sur deux ans étant bien loin de la revendication initiale des salariés d'une augmentation de 16 %.
Volkswagen a finalement accepté  une augmentation de 4,7 pour cent à appliquer rétrospectivement à partir du 1er juin et un paiement d'une prime de 500 euros. Le reste dees augmentations est échelonné jusqu'en août 2019.
Avec une vague d'investissements étrangers, la Slovaquie est devenue le plus grand producteur de voitures par habitant au monde. Ses  trois usines principales appartiennent  à Volkswagen,, PSA et Kia. La production a été multipliée par 5 fois au cours de la dernière décennie pour dépasser aujourd'hui 1 million de véhicules par an. Ce chiffre devrait encore augmenter, avec des capacités de production supplémentaires  de VW et PSA. Et Jaguar Land Rover a préféré la Slovaquie à la Pologne pour construire  un site capable de produire 300 000 voitures par an.
Cette flambée de production a exercé une pression croissante sur le marché du travail en Europe centrale, qui s'est raréfié sous coup d'une émigration de la main d'oeuvre et du vieillissement de la population. Cela favorise  des luttes victorieuses pour les salaires en Europe Centrale.
Opposons à la concurrence entre usines organisée par les firmes automobiles la solidarité entre les travailleurs et retenons ici que la Slovaquie est le lieu principal d'investissement de PSA en Europe centrale

Informations principalement en provenance du Financial Times

 

 

 

Commenter cet article