Réduction du temps de travail nécessaire et ...possible

Publié le par NPA Auto Critique qui retransmet un commentaire du syndicat CGT Ford Blanquefort

Le commentaire du syndicat CGT Ford Blanquefort publié sur son site "Bonnes Nouvelles" après l'accord signé par l'IG Metal
Le syndicat de la métallurgie en Allemagne, IG-Metal, avait appelé à une journée de grève le 30 janvier menaçant même d’une grève illimitée.Cela faisait suite à des négociations qui ne se passaient pas bien.
Comme dans bien des pays,visiblement le mécontentement des salarié(e)s est réel à la fois contre la baisse du niveau de vie,contre la précarisation et contre l’intensification du travail. Les revendications partagées par lamajorité des salariés concernaient des augmentations de salaires de 6% mensuel et une réductionde temps de travail à 28 heures par semaine (35h aujourd’hui).
Mais au final, le syndicat s’est entendu avec le patronat pour signer un accord qui ne constitue pas vraiment une avancée. Certes, les salaires devraient augmenter de 4,3% avec une prime de 100 euros annuelle puis une autre augmentation l’année suivante qui représenterait 1/4 du salaire mensuel sur l’année. Ok c’est toujours ça tant les salaires sont globalement bas.
Concernant le temps de travail, finalement c’est un mauvais coup. Le patronat dit d’accord
pour la réduction à 28 heures hebdomadaire mais sans maintien du salaire, en fait c’est un
accord pour du temps partiel, et encore, pour un temps limité.
L’Allemagne est officiellement un pays dont l’industrie se porte bien et qui serait moins touché par la crise et le chômage. Sauf qu’en vrai, les salariés trinquent comme partout. Les sacrifices sont pour ceux d’en bas et les profits, les dividendes, les fortunes c’est pour les capitalistes qui s’engraissent avec indécence… comme partout.
En vrai les richesses sont bien là. Il suffirait de les partager équitablement pour sortir de la pauvreté,des inégalités sociales. Il faut, et c’est possible, une véritable réduction du temps de travail pour tout le monde, sans perte de salaire, pour répartir le travail entre toutes et tous, pour supprimer le chômage pour les uns et pour arrêter les surcharges de travail pour les autres.
Le progrès technologique, la robotisation et les gains de productivité qui s’ensuivent, doivent
profiter à toute la population, en débouchant sur un progrès social,en libérant du travail pour plus de loisirs, plus de temps pour faire autre chose dans la vie.
Les discours sur le toujours plus, les sacrifices soi-disant nécessaires, c’est pour nous faire travailler plus et pour se faire exploiter toujours plus. Les choses doivent changer.Mais c’est comme tout dans la vie, c’est à nous salariés de l’exiger, de nous donner les moyens pour impose rune société sans exploitation,plus juste, plus humaine.



 

Publié dans Ford, IG Metal

Commenter cet article