Une usine de filtres à particules menacée de fermeture !

Publié le par NPA Auto Critique

L’emploi de 320 salariés est menacé dans l’usine de production de filtres à particules pour les moteurs diesel située à Courtenay près de Montargis dans le Loiret. Mercredi 16 janvier la direction de l’usine, appartenant au groupe japonais Ibiden, a annoncé le lancement de la procédure d’information-consultation du comité d’entreprise sur le projet de fermeture.

Ibiden DPF France est une des nombreuses filiales du Groupe japonais IBIDEN Co., Plus de 10 millions de voitures particulières en Europe sont dotées des filtres à particules pour moteur Diesel développés par Ibiden

« Aucune recherche de solution n’ait été envisagée pour ce site, alors même que des opportunités de restructuration auraient dû être étudiées notamment pour la fabrication de filtres nouvelle génération." C’est le constat du président de Région Centre Val de Loire

Rendez l’argent indûment obtenu en subventions ! Ibiden a reçu en 2002 une subvention du Conseil régional d’un montant de 533 000 euros pour aider à l’installation de l’usine. Et nouvelle subvention en 2014 d’un montant de 68 000 euros pour la formation des salariés. En échange de cette dernière subvention, Ibiden s’était engagé à maintenir l’emploi pendant au moins cinq ans Promesse trahie aujourd’hui !

Le groupe Ibiden, comme aussi Bosch à Rodez en Aveyron, ont de multiples activités industrielles dans le monde.Ils ne mettent pas leurs œufs dans le même panier. Mais plutôt que de répartir travail et investissements entre toutes les usines, ces groupes préfèrent en condamner quelques unes pour restructurer leurs productions.

En France les gouvernements successifs sont les premiers responsables du développement des motorisations diesel dont les dangers pour la santé sont pourtant connues depuis plusieurs années. Ce n’est pas aux salariés de payer pour ces errements.

L’emploi doit être garanti y compris par la réquisition de ces usines dont les patrons décrètent la fermeture après avoir obtenu subventions et accumulé des profits. Il y a suffisamment de besoins non satisfaits dans la population pour que usines avec les salariés aient à produire des choses utiles pour toutes et pour tous.

Publié dans Diesel

Commenter cet article