Débrayage à PSA Trémery

Publié le par Correspondant PSA Trémery 25 septembre 2013

Trémery dans la Moselle est le principal site de PSA fabricant des moteurs. Il occupe 3 600 salariés dont 3 000 ouvriers. A l’appel de la CGT, de Sud et de la CFDT, nous avons débrayé aujourd’hui mercredi 25 septembre  à partir de midi devant l’entrée du site PSA de Tremery.

C’est le 3ème débrayage (en tous cas à l’appel des syndicats parce que d’autres ont été déclenchés en équipe de nuit la semaine dernière). Nous étions entre 150 et 200 salariéEs aujourd’hui. Parmis les syndiquéEs je dirais qu’il y avait environ 10% de Sud, 45% CGT et 45% CFDT. A noter une proportion non négligeable de salariéEs non syndiqué.

Un relativement  faible nombre de participants, mais la détermination reste palpable malgré tout…

L’annonce de la nouvelle proposition sur « l’over-time » a été faite pendant le rassemblement…L'overtime, c'est l'astreinte à une augmentation du temps de travail de la journée en cas de retard de la production.

Enormément de chiens de garde de la direction était sur le terrain.

Vers 15h00 un cortège est parti dans les ateliers pour discuter avec les non-grévistes.


Des discussions ont eu lieu entre grévistes et non-grévistes... Qu'en est-il ressorti ? Quels arguments ont ces non-grévistes pour justifier leur éternelle soumission ???

 

 

Publié dans Peugeot

Commenter cet article

Yan Bertot 27/09/2013 12:43


Des discussions ont eu lieu entre grévistes et non-grévistes... Qu'en est-il ressorti ? Quels arguments ont ces non-grévistes pour justifier leur éternelle soumission ???