Ford annonce la fermeture de l'usine de Genk en 2014

Publié le par Informations militantes 24 octobre 2012

La suppression de 4.300 emplois directs et de 10 000 avec les sous-traitants est envisagée.Le Parti du Travail Belge demande la saisie de l'usine de Genk.


Selon un communiqué de la direction locale de Genk lu mercredi matin par un délégué syndical  "L'assemblage automobile et les presses seront fermés à la fin du cycle de production des modèles actuels en 2014". Des milliers de licenciements sont annoncés.

 

Ford a menti

Malgré les promesses répétées de la direction de Ford de confier à l'usine de Genk la production de trois nouveaux modèles,réitérées en septembre dernier par le vice-président de Ford Europe Jeff Wood, le constructeur automobile américain a finalement décidé de délocaliser vers l'usine espagnole de Valence les trois nouveaux modèles actuellement produits en Belgique, à savoir les Mondeo, S-Max et Galaxy.

Les cinq syndicats présents chez Ford Genk (ACV-Metea, ABVV-Metaal, ACLVB, LBC et BBTK) décideront jeudi soir 25 octobre 2012 de leur stratégie après avoir consulté leur base respective. "Nous déciderons ensemble de la meilleure stratégie à adopter pour les prochains jours et semaines", a précisé l'ACV-CSC.

Le Parti du Travail belge demande la saisie de Ford Genk

 

« Vu que Ford décide de fermer son site de Genk, nous proposons que les pouvoirs publics saisissent l’usine 
sans compensation... En cinquante ans, Ford a reçu tellement de subsides 
payés par le contribuable belge, a fait tant de profit avec la sueur des 
travailleurs limbourgeois que cette usine est en fait celle des 
travailleurs. Si les pouvoirs publics saisissent l’usine, ce sera bien 
plus simple de trouver un repreneur comme le montre le cas de Nedcar à
 Born aux Pays-Bas. »

Lire le précédent article du blog npa-auto-critique

Lire les prises de position du Pari du Travail belge

Publié dans Autres-constructeurs

Commenter cet article