La fermeture d'Aulnay n'est plus "inacceptable" pour le gouvernement

Publié le par Source presse 11 septembre 2012

Lire le texte intégral du rapport confié par Arnaud Montebourg à l'expert qu'il avait choisi, M. Sartorius,  et publié ce mardi 11 septembre

 

Ce qui était "inacceptable" pour François Hollande le 14 juillet est devenu presque normal. Même Arnaud Montebourg, qui s'était déchaîné avant l'été contre PSA Peugeot Citroën lors de l'annonce de 8 000 suppressions de postes et de la fermeture de l'usine d'Aulnay en 2014, juge aujourd'hui que "des mesures de redressement sont indispensables".

 

Publié dans Peugeot

Commenter cet article