Le fil de la journée : PSA - Renault tous ensemble !

Publié le par Correspondants NPA Mise à jour 24 janvier 2013

Manif Flins 23 janvier  

Après les provocations des directions de Renault et de PSA, la journée du 23 janvier 2013 fera date. Chez Renault, la mobilisation s’amplifie dans la plupart des établissements contre l’accord de régression que la direction veut imposer par le chantage.


Il y a eu plus de participants aux rassemblements et débrayages qu’en décembre et début janvier. Les appels dépassent maintenant le cadre de CGT et SUD : selon les établissements, CFDT, FO et CFTC se joignent aux appels. Décidément, la direction aura de plus en plus de mal à trouver les signatures balais nécessaires à la validation de ses diktats.

 

Cléon : 930 grévistes pour toute la journée, 430 dans l’équipe de l’après midi ; 450 dans les équipe du matin et normale, et 50 dans l’équipe de nuit (voir les appels sur ce blog)

Le Mans : grévistes entre 300 et 350

Douai : 250 gévistes

Sandouville : 500 grévistes à l'appel de la CGT et FO

SBFM : 350 grévistes

Villeroy : 80 grévistes

Guyancourt : plus de 300 participants au débrayage d'une heure qui eu lieu mercredi 23 à 10 heures appelé par CGT, SUD et CFTC (voir l’appel intersyndical sur ce blog).

Lardy : un rassemblement est appelé jeudi 24 janvier à 14 heures par CGT, CFDT et SUD (voir le tract d’appel intersyndical).Mise à jour jeudi : 300 au rasemblement.


Cergy : 90 gévistes

Dans l’usine de Flins, le débrayage propre à l’usine a réuni le matin de 400 à 500 participants, et 600 l'après midi, soit un toptal de 1100 gévistes pour la journée.

Mais, à Flins,  l’événement le plus marquant fut la venue de 200 ouvriers grévistes de l’usine PSA d’Aulnay. 

Les grévistes du matin  de Flins attendaient les 200 de PSA Aulnay, accompagnés d'une délégation de PSA Poissy. Ils sont venus en manif de leurs 4  cars et ont forcé la grille côté CDPR (le centre de distribution des pièces de rechange) où les Renault Flins  les attendaient. Tous sont tombés dans  les bras aux cris  "unité" et "même combat" et pas mal d'émotion !


Au cours du meeting de nombreuses prises de  paroles  : la CGT Renault Flins  (Ali le secrétaire et un autre),  la CGT Aulnay ( Mercier et le secrétaire), Sud Aulnay , CGT Poissy ( Farid le secrétaire). La CFDT Renault Flins était bien présente mais n’a pas pris la parole.

Après pause sandwich et l’accueil de l’équipe de l’après midi, tout le monde est reparti avec la pêche à 13 heures 30. Et au retour, il y eut un "arrêt blocage" au péage de Mantes avec "Laisser passer gratuit" et collecte de soutien.


Vidéo et photos rendent compte de ce moment vraiment exceptionnel. La préparation du nécessaire tous ensemble a fait un grand pas ce mercredi 23 janvier.

Continuer tous ensemble jusqu’à ce que nous gagnions contre ces patrons maîtres chanteurs : le chemin est tracé !


Publié dans Renault

Commenter cet article