Les équipementiers automobiles toujours plus puissants

Publié le par Blog NPA Auto Critique 4 octobre 2011

Les équipementiers automobiles vont-ils  disputer aux constructeurs leurs rôles de leaders dans cette industrie ?

Aujourd’hui en Europe, 75 % de la valeur et 50 % environ des pièces d'un véhicule proviennent  des équipementiers. Pour les automobiles produites à Detroit aux États-Unis, c’est 80% de la valeur qui est produite à l'extérieur des trois grands constructeurs. Les évolutions techniques accroîtront notamment  le rôle de l'électronique et  ne feront que renforcer cette tendance.

On en a vu les signes au premier semestre de l’année 2001 : le chiffre d’affaires des équipementiers opérant en France a augmenté de 9,7% au premier semestre, plus du double de 4,4% pour la production d’automobiles

Cette hausse de l’activité s’accompagne d’une violente concentration accomplie à marches forcées sous l’égide du gouvernement, de PSA et de Renault. La conséquence, c’est une baisse des emplois : moins 8 000 en 2010 pour aboutir à 88 000 salariés. Et la FIEV, l’organisation patronale des équipementiers, annonce une nouvelle baisse en 2011.


Ce poids croissant des équipementiers n’est pas seulement une affaire de monopoly industriel. La perspective d’un « tous ensemble » des salariés dans l’industrie automobile concerne encore plus qu'hier tous les secteurs de la filière : salariés des constructeurs PSA et Renault, des équipementiers et des sous-traitants.

Publié dans Faits-et-chiffres

Commenter cet article