Après Toyota Boshoku Somain, les salariés de Toyota Onnaing en grève pour une prime de 800 euros

Publié le par A partir informations presse 1er avril 2011

Alors que les salariés de l'équipementier Toyota Boshoku ont obtenu une prime de 800 euros pour le lancement de la nouvelle Taris, les salariés de Toyota Onnaing en grève pour une prime de 800 euros

Plusieurs centaines de salariés de l'usine Toyota d'Onnaing (Nord) ont voté une grève jeudi 31 mars 2011 pour réclamer une prime de 800 euros.

Selon Eric Pecqueur, délégué CGT du site d'Onnaing, environ 50% des ouvriers de production étaient en grève jeudi après-midi, perturbant la production, après une assemblée générale qui a rassemblé les équipes du matin et de l'après-midi devant les grilles de l'usine.

 

Après deux assemblées générales, l'une mercredi 30 mars soir et l'autre jeudi 31, les salariés  ont voté à la majorité la grève.. C'est le début d'une grève illimitée », assure Christophe Bailleul, élu CGT au CE.

 

Les salariés de l'équipementier automobile Toyota Boshoku,   à Somain (Nord), filiale du groupe Toyota, avaient obtenu une prime de 800 euros au titre du lancement à venir du nouveau modèle Yaris. Les salariés de l'équipementier s'étaient mis en grève mardi et mercredi

.

 "On veut la même chose", a déclaré à l'AFP Jean-Pierre Delannoy, responsable de la CGT métallurgie pour le Nord/Pas-de-Calais.

 
« On a le même patron alors on veut la même prime qu'eux », lance Fabrice Cambier, délégué syndical FO à Toyota Onnaing. Les revendications font suite au mouvement de grève entamé en début de semaine chez Toyota Boshoku, qui produit les sièges de la Yaris. À Somain, les grévistes ont stoppé net la sortie des pièces destinées à alimenter Toyota. Les salariés du sous-traitant réclamaient une augmentation de salaire pour compenser la hausse de la production due à la nouvelle Yaris hybride. Deux primes, l'une de 650 E et l'autre de 150 E, leur ont été accordées mercredi. Le travail avait  donc repris chez l'équipementier.



L'usine Toyota d'Onnaing, qui produit habituellement près de 800 voitures citadines Yaris par jour, emploie environ 3.100 salariés.
 

 

 


Publié dans Autres-constructeurs

Commenter cet article