Michelin patron Voyou ! Interdiction des licenciements !

Publié le par NPA 37 11 juin 2013

Un communiqué du NPA 37 Indre et Loire

 

Une nouvelle fois la direction Michelin se distingue par son cynisme habituel. En 1999 elle avait incarné ce qui allait devenir une expression courante par la suite : les licenciements boursiers. En effet, en même temps qu’elle procédait à 7500 suppressions d’emplois, elle annonçait des bénéfices record en augmentation de 20% !

Aujourd’hui elle supprime 700 emplois à Joué les Tours sur les 930 existants, alors qu’elle vient de voir ses bénéfices progresser de 7,4% en 2012.

Les salariés font les frais de cette politique toujours plus agressive, qui, en prenant prétexte de la crise et d’une concurrence mondiale toujours plus impitoyable, cache en fait le choix de satisfaire toujours plus les actionnaires, le choix d’une répartition des richesses où l’argent va toujours plus au capital plutôt qu’aux salaires.

Ne les laissons pas sévir impunément ! Un vrai gouvernement de gauche interdirait ces licenciements déguisés ! Mais pour le moment les salariés de Michelin ne peuvent compter que sur leurs propres forces, avec le soutien et la solidarité la plus large et la plus unitaire possible pour faire plier ce patron voyou.

C’est tout le groupe Michelin qui est concerné, c’est tout le groupe Michelin qui est attaqué, car après la fermeture du site de Toul, après celui de Poitiers, après celui prévu de Tours, qui sera le prochain ? Et à travers les salariés-es de Michelin, ce sont tous les salarié-es qui sont visé-es.

Oui ces licenciements devraient être interdits et un grand mouvement de lutte général et coordonné serait la meilleure garantie pour imposer cette interdiction et faire échec à cette politique.

Le NPA est entièrement solidaire des salarié-es de Michelin, et participera à toutes les initiatives qu’ils décideront eux-mêmes.

Commenter cet article