Pour imposer encore plus de flexibilité, Fiat quitte la confédération patronale italienne

Publié le par Blog NPA Auto Critique Source presse 3 octobre 2011

Fiat et son PDG Marchionne poursuivent leur offensive contre les conventions collectives et les acquis dont bénéficiaient encore les travailleurs italiens. Après avoir dénoncé et remis en cause  les accords  existant dans plusieurs usines italiennes du groupe, dont celle de  Mirafiori àTurin, c’est aux accords et garanties de tous les salariés italiens que Fiat s’en prend maintenant.

Fiat vient d’annoncer son départ du syndicat patronal de la Confindustria car il trouve que cette organisation fait encore trop de concessions aux syndicats de travailleurs.C'est comme si PSA quittait le MDEDF parce qu'il n'irait pas assez loin sur le chamin de démantèlement des acquis.

Marchionne a en effet expliqué : Fiat " ne peut se permettre d'opérer en Italie dans un cadre d'incertitude qui l'éloigne des conditions existantes dans l'ensemble du monde industrialisé  Selon lui, les débats en cours entre partenaires sociaux sur une mesure destinée à réformer les négociations sur les contrats risquent de les " dénaturer " et de limiter leur " flexibilité ".

La référence aux conditions existantes dans l'ensemble du monde industrialisé est claire : on devrait  tous s’aligner sur les conditions de travail régnant en Chine ou aux Etats Unis Et Fiat entend faire valoir ses positions dans le contexte de crise politique qui secoue la bourgeoisie italienne

Publié dans Autres-constructeurs

Commenter cet article