Suzuki en Inde : une victoire pour les travailleurs en grève

Publié le par Source Laborstart et infos presse 22 octobre 2011

Suzuki Inde grève octobre 2011

Victoire : Suzuki a accepté de réintégrer 64 employés "permanents" et 1200 travailleurs "occasionnels" dans son usine de Manesar, dans l'État de Haryana en Inde. La grève a été arrêtée le 21 octobre 2011.

Des grèves se déroulaient dans l'usine depuis le mois de Juin, avec une grève de 13 jours pour exiger la reconnaissance d'un nouveau syndicat,

 

Une nouvelle grève avait duré  33 jours en Septembre.

Cette  grève en octobre  aura duré 14 jours, bloqué la production et enduré une violente répression patronale. Voir les articles du blog NPA Auto Critique. Avec cette réintégration, c'est une victoire

Toutefois, Suzuki suspend encore 30 travailleurs pour fait de grève les mois passés et demeure flou sur l'exigence des travailleurs à pouvoir constituer un syndicat indépendant du syndicat officiel « maison »

Maruti Suzuki est une joint venture entre Maruti et la compagnie japonaise Suzuki Motor Corporation. Possédant deux usines, c'est le principal constructeur automobile en Inde avec de 50% du marché automobile du pays qui avait connu un bond de 30% l'année dernière.

Le message de remerciements à la solidarité internationale transmis par Laborstart et la Fédération internationale des ouvriers de la métallurgie

Merci !
C'est une excellente nouvelle : le dur conflit chez Suzuki en Inde est terminé.
Maintenant clôturée, notre campagne en ligne a duré 4 jours, attirant 7 000 participants dont plus de 500 francophones.
Shiv Kumar, secrétaire général du syndicat des employés de Maruti Suzuki a remercié LabourStart et la Fédération Internationale des Ouvriers Métallurgistes pour leur solidarité tout au long de la lutte. "Je tiens à exprimer notre sincère gratitude pour avoir fait connaître notre conflit à travers le monde ", écrit-il, "[...]Le soutien en temps utile et la solidarité exprimée ont remonté le moral des grévistes, renforcé leur détermination à combattre et donné le sentiment qu'ils n'étaient pas seuls. Que des travailleurs partout dans le monde étaient à leurs côtés. Cette assurance a été un facteur de leur motivation".
La FIOM publiera des informations supplémentaires en français dans les heures qui viennent.
Merci de prendre un instant pour soutenir nos autres campagnes en cours.
Passez un bon week-end.

Lire ce message de solidarité sur le site de laborstart

Publié dans Monde

Commenter cet article