Tous au salon de l'auto le 9 octobre !

Publié le par NPA PSA 13 septembre 2012

Le tract  NPA PSA 

Depuis au moins 2 mois, la direction de PSA, les médias et le gouvernement essaient à tout prix de nous convaincre que le groupe va très mal, que tout serait foutu si le plan Varin n'était pas appliqué.

Quelle réaction ont eu tous ces gens qui flattent « l'esprit d'entreprendre » ? La réduction drastique des salaires des dirigeants ? La vente de lingots de la famille Peugeot pour réinvestir ? La réquisition par l'Etat de ce « fleuron industriel » aux mains d'incompétents cupides ?

Non bien sûr, ce sont les salariés qui travaillent tous les jours à sortir les voitures qui doivent trinquer : 8000 licenciements à PSA et plus chez les sous-traitants, un laminage des salaires et des conditions de travail comme à Sevel Nord

C'est que l'objectif n'est pas de « sauver » un outil de production qui serait en danger, mais plutôt d'assurer aux actionnaires que les profits vont être toujours aussi abondants que par le passé !

Le groupe PSA va bien, merci, et a tout-à-fait les moyens de maintenir tous les emplois dans toutes les usines : les ventes n'ont jamais été aussi importantes qu'en 2010, 2011 et au premier semestre 2012 ; les profits des 10 dernières années se sont élevés à 10 milliards d'€ ; la réserve financière est de 11 milliards d'€. En 2011, 500 millions d'€ ont été distribués aux les actionnaires, et on ne trouverait plus de quoi payer les salariés d'Aulnay !

Le gouvernement a sorti son rapport Sartorius pour excuser d'avance PSA des dégâts qu’il va causer, pas pour défendre les salariés !

Avec les patrons de PSA, ce sont bien d'autres dirigeants de grandes entreprises qui s'apprêtent à faire payer aux salariés leurs profits présents et futurs. Comme Renault qui a déjà annoncé qu'il serait « obligé » de restructurer si Peugeot le faisait...

Mais nous avons les moyens de nous défendre, en défendant notre emploi en même temps que celui de tous les autres, à PSA, dansl'automobile, dans tous le pays et en Europe !

 

Le 15 septembre, les salariéEs de PSA vont manifester à Rennes. Le 29, les salariéEs de l'usine Ford de Blanquefort appellent à manifester au Mondial de l'Auto. Le 30 septembre, la manifestation contre la ratification du Traité Européen, sera une première riposte contre l'austérité de ce gouvernement.

Enfin, le 9 octobre, des appels à la grève et à manifester au salon de l'Auto dès 11 h du matin sont lancés par les syndicats CGT de toutes les usines PSA déjà rejoints par d'autres syndicats de la filière automobile et bien d'autres avant de rejoindre la grande manifestation nationale de la CGT de l'après midi le même jour.

Ce sont autant d'occasions pour reprendre confiance dans nos propres forces, à travers des expériences de luttes menées en commun, de discussions, d’initiatives de rue, et construire ensemble une riposte générale. Ce sera la seule façon de refuser de payer la crise et d’imposer un véritable plan de sauvegarde pour l’ensemble du monde du travail avec, notamment, l'interdiction des licenciements et le partage du temps de travail entre toutes et tous.

 


Lire le  tract  du NPA PSA 

 


Publié dans Peugeot

Commenter cet article